Racheter une agence immobilière, quels sont les réflexes à avoir avant de se lancer ?

5 min de lecture
Publié le 14/11/2023
createur_agence_reprendre_une_agence_immobiliere

Reprendre une agence immobilière peut être une opportunité intéressante pour les entrepreneurs passionnés par l'immobilier, tout en ayant l’avantage de ne pas avoir à partir de zéro.  Mais ce n'est pas sans défis ! ? Le rachat d'une agence est soumis à des règles spécifiques  et notamment en vertu de la loi Hoguet. Dans cet article, nous listons les principales étapes auxquelles il vous faudra penser pour réussir la reprise d'une agence immobilière indépendante.   

1. Faites une analyse approfondie du marché immobilier local

Avant de vous lancer dans la reprise d'une agence immobilière, prenez le temps d'étudier attentivement le marché immobilier local. Analysez les tendances, la demande, les prix auxquels les biens se sont vendus, la concurrence et les opportunités potentielles. Une connaissance approfondie du secteur géographique dans lequel vous souhaitez vous implanter vous aidera à prendre des décisions éclairées et à élaborer une stratégie solide pour votre agence. 

2. Choix de l'emplacement

Optez pour un quartier en cohérence avec votre projet pour installer vos locaux, et surtout celui qui concentrent votre potentielle clientèle.  

La facilité d'accès par les transports en commun ou encore la proximité d'un parking sont des atouts. Étudiez également le dynamisme du quartier, et échangez avec les commerçants du coin pour en savoir plus sur la fréquentation.  

Et enfin, ne négligez pas la visibilité de votre agence. Il est plus facile pour des passants de s'arrêter devant la vitrine d'une agence lorsqu'elle a pignon sur rue plutôt que cachée dans un recoin ou excentrée. D'ailleurs, veillez à avoir une vitrine de taille relativement importante afin de pouvoir promouvoir votre portefeuille de biens.   

3. Evaluation de la concurrence

Pour mieux comprendre le marché immobilier local, étudiez également la concurrence dans votre zone de chalandise. Identifiez le nombre d'agences immobilières à proximité et évaluez leurs activités, leurs clientèles cibles et leurs services proposés. Cela vous permettra de définir une stratégie de différenciation pour vous démarquer des autres agences ou vous vous alertera sur la difficulté à prendre des parts de marché. 

4. Faites une analyse complète de l'agence à reprendre

Une fois que vous avez identifié l'agence que vous souhaiteriez reprendre, vous devez procéder à une évaluation minutieuse de cette dernière. Il est important d’examiner ses opérations, ses actifs, son offre de services, son personnel et sa clientèle. Vérifiez également ses performances financières et les contrats en cours. Cette évaluation approfondie vous permettra de déterminer les forces et les faiblesses de l'agence et d'évaluer si elle correspond à vos objectifs. Il ne faut pas hésiter à se faire conseiller/accompagner par un professionnel comme un expert comptable ou un cabinet comptable. 

5. Étudiez les raisons de vente

Avant de conclure quoi que ce soit, assurez-vous de comprendre les motivations du vendeur. Trouver une agence en bonne santé, dynamique et prometteuse est rare et peut avoir un coût élevé car les bonnes opportunités sont peu courantes. Il est fréquent que les agences immobilières en vente soient celles qui font face à des difficultés pour fonctionner, que ce soit dû à une mauvaise gestion, un portefeuille de biens insuffisant ou encore une concurrence importante.   

Veillez à ce que la vente soit motivée par des raisons légitimes et non par une prévision de baisse de la rentabilité de l'agence, et si c’est le cas, identifiez les raisons en amont. Il est d’ailleurs assez fréquent de demander au vendeur de vous accompagner quelques mois lors de la reprise d’activité… 

6. Analysez la réputation de l'agence

Assurez-vous que l'agence n’ait pas une mauvaise réputation, car rappelez-vous, vous achetez une enseigne, un nom, il ne faudrait donc pas que celui-ci vous porte préjudice ! Pour cela, appuyez-vous sur les commerçants voisins, ce sont les personnes les mieux informées du quartier. 

Ne négligez pas l'e-réputation de l'agence que vous envisagez de reprendre. Consultez les avis Google et les autres formes de notation en ligne pour savoir ce qui a été dit à propos de l'agence. Si l'e-réputation n'est pas favorable, tâchez de comprendre les raisons de cette situation et prenez des mesures pour y remédier avant de reprendre l'agence.

7. Vérifiez les termes du contrat de cessions

La cession d'une agence immobilière peut prendre deux formes :  

  • Cession du fonds de commerce : Elle concerne uniquement les éléments d'actif tels que la clientèle, l'enseigne, le droit au bail, le site Internet, etc.  

  • Cession des parts sociales ou actions de la société : En plus des éléments d'actif du fonds de commerce, tous les passifs de la société, qu'ils soient connus ou non, seront également cédés. 

En fonction du choix de cession choisi, ce que vous obtiendrez sera différent, ce qui se répercute sur le prix de la transaction, mais également peut entraîner des conséquences en termes de risques pour vous. Les process d’achat de fonds ou de titres ne se font pas de la même façon, il est donc fortement recommandé de vous faire accompagner par un avocat spécialisé pour assurer une transaction valide et sécurisée.  

8. Faites auditer et valoriser ce que vous acheter

Dans le cadre d'un rachat d'agence qui pratique une ou plusieurs activités, il faut savoir que le prix d'achat de chaque activité (transaction, location, gestion, syndic.) est valorisé individuellement via des coefficients variables, et ce en fonction de plusieurs critères :  

  • Taille et qualité des portefeuilles 

  • Notoriété de l'agence 

  • Localisation 

Plus l'activité est risquée, plus les coefficients seront revus à la baisse et contrario plus l’activité génère des rentrées régulières (comme la gestion locative) plus les coefficients seront élevés. 

Le bail commercial est également un élément à vérifier. Vous allez premièrement consulter le prix du loyer et vérifier que c’est en ligne avec les prix du marchés (attention aux baux anciens qui ne seraient plus en phase avec les prix pratiqués actuels), mais posez-vous aussi ces questions : Est-ce que le vendeur est bien à jour sur ces créances ? Les charges et les modalités du bail sont-elles particulières (ex. taxe foncière à la charge du locataire, taxe ordure ménagère, etc.) ? Il serait dommage de commencer votre activité en étant endetté ou en ayant mal évalué vos frais fixes.  

 

Au passage, pensez à vous procurer les contrats des agents commerciaux ou salariés actuels qui travailleront potentiellement avec vous, ainsi que le chiffre d'affaires réalisé dans le cadre de transactions immobilières, et ainsi contrôler les modalités des contrats (notamment en termes de commissions).

Ampoule électriqueBon à savoir : Munissez-vous également du nombre d'heure de formation qu'ils ont effectué, car même si l'employeur change, les heures de formations restent obligatoires pour les agents commerciaux.   

En suivant ces recommandations et en effectuant une planification méticuleuse, vous serez mieux préparé pour relever les défis et saisir les opportunités qui se présentent à vous. Reprendre une agence immobilière indépendante peut être une aventure gratifiante, alors lancez-vous

Optez pour la solution tout-en-un des créateurs d’agence
Background
Illustration
Vous souhaitez ouvrir votre agence immobilière ?

Equipez-vous des bons outils pour être accompagnés dans votre lancement. Besoin de plus d'informations ?

Ces contenus pourraient vous intéresser

La carte S : l’indispensable du syndic de copropriété ?

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la Carte S, l'indispensable pour les professionnels aspirant à devenir des experts en gestion de copropriété.

En savoir plus
Solutions pour proposer ses services d'agence immobilière en ligne

En tant qu'agence immobilière, vous devez réussir le virage de la digitalisation de votre service, pour cela plusieurs possibilités s'offrent à vous.

En savoir plus
Comment optimiser votre gestion d'appel de loyer en 4 points

La gestion d'appel de loyer est primordiale, voyons comment vous pouvez l'optimiser rapidement en 4 points clés.

En savoir plus
Comment bien choisir mon logiciel immobilier ?

Choisissez le bon logiciel dès le départ pour vous assurer un lancement réussi sur le marché immobilier ! 

En savoir plus
Le logiciel de quittance de loyer, vraiment idéal pour sa gestion locative ?

Le logiciel de quittance de loyer est-il vraiment la solution idéale pour votre gestion locative ? Découvrez pour quels usages il est utile et ses limites.

En savoir plus
Comment optimiser ma prospection grâce au marketing digital ?

En activant les bons leviers, vous optimiserez au mieux votre prospection immobilière. On vous en dit plus ! 

En savoir plus