7 points essentiels à retenir sur la loi Alur

4 min de lecture
Publié le 27/11/2023
createur_agence_loi_alur

La loi Alur, promulguée en 2014, a considérablement influencé le paysage immobilier français. Portée par Cécile Duflot,  anciennement ministre du logement et de l'égalité des territoires, cette loi poursuit 3 objectifs principaux :

  • Réguler le marché immobilier et lutter contre les pratiques abusives
  • Faciliter l'accès au logement
  • Renforcer la transparence entre les différents acteurs

En tant qu'agent immobilier, il est important pour vous de comprendre ses implications afin de vous assurer une bonne conformité avec la législation. On vous énumère ci-dessous des points essentiels de la loi Alur

Encadrement des loyers

L'une des dispositions clés de la loi Alur concerne l'encadrement des loyers, visant à instaurer une plus grande équité dans le marché locatif. Dans les zones dites "tendues", caractérisées par une forte demande de logements et des loyers élevés, la loi fixe des plafonds de loyers que les propriétaires ne peuvent dépasser lors d'une nouvelle location ou d'un renouvellement de bail. Cette mesure vise à prévenir les abus en matière de fixation des loyers, assurant ainsi un accès plus équitable au logement pour les locataires.

Cette réglementation nécessite une connaissance approfondie des plafonds définis par la loi dans les zones concernées. Cela nécessite une adaptation de votre part dans la stratégie de gestion locative, avec une compréhension fine des spécificités de chaque marché local. En intégrant ces éléments dans à vos services, vous pouvez non seulement vous conformer à la loi Alur mais également positionner votre agence comme respectueuse des normes légales et engagée envers une approche éthique dans le secteur immobilier.

Renforcement des garanties locatives

La loi Alur renforce significativement les garanties locatives pour assurer une meilleure sécurité financière des locataires. Cette mesure implique une sélection plus stricte des locataires, exigeant des garanties de solvabilité lors de la location d'un bien immobilier. 

Concrètement, les propriétaires sont tenus de veiller à ce que les locataires potentiels répondent à des critères financiers plus rigoureux (généralement, le salaire du locataire doit être équivalent à 2,5 voire 3 fois le montant du loyer). Cela se traduit par une évaluation approfondie de la solvabilité des candidats locataires, renforçant ainsi la fiabilité du processus de location.

Pour les locataires, cela représente une protection supplémentaire, réduisant le risque d'impossibilité de versement du loyer pendant la période de location.

L'objectif global de cette disposition est d'équilibrer les relations entre propriétaires et locataires, garantissant une expérience de location plus transparente et sécurisée pour toutes les parties concernées.

Étiquetage énergétique

L'étiquetage énergétique, quant à lui, vise à accroître la transparence sur la performance énergétique des logements en France. Cette mesure obligatoire requiert l'affichage de l'étiquette énergétique dans les annonces immobilières, permettant aux locataires et aux acquéreurs potentiels de prendre des décisions informées.

Pour les consommateurs, l'étiquetage énergétique simplifie la comparaison entre les biens immobiliers, facilitant l'identification des logements économes en énergie. Cependant, les avantages ne se limitent pas aux consommateurs. Les propriétaires peuvent tirer parti de l'amélioration de la performance énergétique de leur bien en augmentant son attractivité sur le marché. 

Diagnostic technique global

Le Diagnostic Technique Global (DTG) impose aux copropriétés de réaliser une évaluation approfondie de l'état technique de leurs bâtiments tous les dix ans.

Il vise à anticiper les travaux nécessaires, à évaluer la performance énergétique et à identifier d'éventuelles défaillances structurelles.  Le DTG fournit une vision claire de l'état global d'une copropriété, permettant aux propriétaires et aux acheteurs potentiels d'anticiper les coûts de rénovation.

Regroupement des syndicats de copropriété

Cette mesure vise à simplifier la gestion des immeubles en permettant une collaboration plus étroite entre différentes entités.

Le regroupement des syndicats de copropriété favorise une gestion collective des biens immobiliers. Il permet de mutualiser les ressources et de coordonner les actions au sein d'une copropriété. Cela offre des avantages significatifs, tels que la réduction des coûts de gestion, une prise de décision plus efficace, et une meilleure planification des travaux.

Encadrement des professionnels de l'immobilier

L'encadrement renforcé des professionnels de l'immobilier constitue un pilier essentiel pour garantir une meilleure protection des consommateurs et renforcer la transparence du marché immobilier. Cette disposition impose des obligations et responsabilités conséquentes aux agences immobilières.

L'encadrement des professionnels de l'immobilier comprend des obligations liées à la formation continue, à la transparence des transactions, et à la prévention des conflits d'intérêts. 

Droit de préemption urbain

Le droit de préemption urbain (DPU) constitue une mesure significative visant à renforcer le contrôle des collectivités publiques sur l'aménagement urbain. Ce droit confère aux municipalités le pouvoir d'acquérir en priorité des biens immobiliers mis en vente dans certaines zones définies.

En tant qu'agent immobilier, il est essentiel d'informer vos clients vendeurs ou acquéreurs sur les particularités de chaque transaction. Vous devez jouer un rôle de conseil en leur expliquant les implications potentielles du DPU sur la vente d'un bien. 

L'objectif du DPU est de permettre aux collectivités publiques d'intervenir dans le développement urbain, en favorisant une planification cohérente et en alignant les projets immobiliers avec les besoins locaux. Cela contribue à préserver l'intérêt général dans l'évolution des quartiers et à promouvoir un développement urbain équilibré.

Optez pour la solution tout-en-un des créateurs d’agence
Background
Illustration
Vous souhaitez ouvrir votre agence immobilière ?

Equipez-vous des bons outils pour être accompagnés dans votre lancement. Besoin de plus d'informations ?

Ces contenus pourraient vous intéresser

La carte S : l’indispensable du syndic de copropriété ?

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la Carte S, l'indispensable pour les professionnels aspirant à devenir des experts en gestion de copropriété.

En savoir plus
Solutions pour proposer ses services d'agence immobilière en ligne

En tant qu'agence immobilière, vous devez réussir le virage de la digitalisation de votre service, pour cela plusieurs possibilités s'offrent à vous.

En savoir plus
Comment optimiser votre gestion d'appel de loyer en 4 points

La gestion d'appel de loyer est primordiale, voyons comment vous pouvez l'optimiser rapidement en 4 points clés.

En savoir plus
Comment bien choisir mon logiciel immobilier ?

Choisissez le bon logiciel dès le départ pour vous assurer un lancement réussi sur le marché immobilier ! 

En savoir plus
Le logiciel de quittance de loyer, vraiment idéal pour sa gestion locative ?

Le logiciel de quittance de loyer est-il vraiment la solution idéale pour votre gestion locative ? Découvrez pour quels usages il est utile et ses limites.

En savoir plus
Comment optimiser ma prospection grâce au marketing digital ?

En activant les bons leviers, vous optimiserez au mieux votre prospection immobilière. On vous en dit plus ! 

En savoir plus